Montcuq Info - Trouver en 1 clic - documentation opinions créations...
Montcuq en Quercy livres
Village
Canton
Quercy
Les livres
Contact

Salon du livre
document canton de montcuq

Présentation : Accéder

140 photos de Ternoise. Et des opinions...

Bibliothèque, médiathèque de Montcuq : les horaires d'ouverture au public, lectrices et lecteurs

(passer l'édito : horaires)

Le contexte de Montcuq

2013 : la médiathèque de Montcuq a 10 ans, elle a fêté cet "événement" à sa manière : en recevant des "personnalités" qui acceptent l'ordre de l'oligarchie de "la chaîne du livre" (12% du capital de Lagardère entre les mains du Qatar). Comme malheureusement de nombreuses médiathèques, celle de Montcuq se caractérise par des achats aux libraires. Est-ce que l'argent public, en plus de payer les bibliothécaires doit servir à enrichir des libraires ?
Oui, ça devient visible : certes Stéphane Ternoise ne possède pas sa carte du PRG, pas même du PS, mais en 10 années d'existence, la médiathèque de Montcuq n'a pas eu le souhait d'acquérir l'un de ses 45 livres (ni des 3 CDs) !
Pourtant, il doit être l'unique écrivain du canton à être traduit en anglais, allemand et espagnol ! Informations sur son catalogue. Ce n'est pourtant pas une question de qualité d'écriture, la médiathèque s'est mise sous l'ombre de Nino Ferrer !...

2014 : "Agir pour Montcuq", d'Alain Lalabarde s'oppose à "Vivre Ensemble à Montcuq" de Charles Farreny.
Aucun ne semble s'être approprié le programme "vendre la merde du Montcuq", du "livre de merde", naturellement dédié à la bibliothèque de Montcuq...
Ici comme si souvent ailleurs, les bibliothèques participent à la manipulation des foules : il existe "une culture officielle" et subventionnée... qui prétend être le choix... Entre Lagardère, Privat, Albin Michel et Gallimard, vous pouvez choisir entre des maisons détenues par des hommes dans les grandes fortunes de France...

Six romans, vingt pièces de théâtres, certaines traduites en anglais, allemand et espagnol, des essais, des textes pour la chanson... Mais pas ami avec Jean-Michel Baylet, non vu dans leur dépêche du midi (il est vrai que ce n'est pas la place d'un écrivain... mais pour certain-e-s, comme des bibliothécaires, il semble que ce soit la référence... peut-être d'autres raisons... mais 10 ans, ça suffit !... Il faut parfois mettre le nez des bibliothécaires dans leurs actes, leurs choix...)

Donc il fallait réagir avec la trilogie "un livre de merde"... Ici, on n'aime pas "les gens qui suivent une autre route qu'eux", ne se mettent pas en rang derrière le chef ? Hé oui, la République ce n'est pas, normalement, l'oligarchie... la liberté de l'artiste... On exige son respect en Russie mais en France... il faut plaire...

Le site La merde de Montcuq (http://www.lamerdedemontcuq.com) est naturellement né à cette occasion...

un livre de merde
vendre la merde de montcuq
  Extraits du site...
Géneralités
   Origine du nom
   Chiffres Montcuq et canton
   Deux Jours de Montcuq
Tourisme
   La tour XIIe siècle
   Eglise de rouillac
   La Grotte de Roland
   Office de Tourisme
Affaires
   Médias
   THT
   accès ADSL
   subventions
Culture
   THEATRE
   BIBLIOTHEQUE
   Antenne d Oc
Personnes
   Daniel MAURY
   Nino Ferrer
   Maurice Faure
   Ternoise
UTILES
   MEDECINS
   DENTISTES
   INFIRMIERS
   La PHARMACIE
   Déchetterie
   associations
LIEUX
   le canton
   le département (INFORMATIONS sur LE LOT et ACTUALITE)
   ECOLES COLLEGES
   montcuq.info

46800 MONTCUQ

les horaires d'ouverture de la Bibliothèque Médiathèque de Montcuq


Lundi
FERME
15h00 - 18h00
Mardi
avant 9 -12 semble fermée désormais
16h30 - 18h00
Mercredi
10h00 - 12h00
13h00 - 18h00
Jeudi
FERME
FERME
Vendredi
FERME
15h00 - 19h00
Samedi
10h00 - 12h00
FERME
Horaires d'été (juillet août) Achetez les livres censurés par votre bibliothèque !

Lundi
FERME
15h00 - 18h00
Mardi
-
15 - 18h00
Mercredi
10h00 - 12h00
15h00 - 18h00
Jeudi
FERME
FERME
Vendredi
FERME
15h00 - 18h00
Samedi
10h00 - 12h00
FERME
Bibliothèque Médiathèque montcuq... LIVRES - CD... INITIATIVES ?

Aucun livre, aucun CD de Stéphane Ternoise disponible... Sûrement logique dans une région où la culture semble nécessiter une attitude affectueuse envers le PRG-PS... enfin, envers Baylet-Malvy

Triste : Ateliers d'écriture à la Médiathèque de Montcuq... animé en plus par Rachida Laakrouchi...
J'ai toujours décrié les Ateliers d'écriture, ils permettent à des gens autoproclamés écrivains de vivre du vent...
Pour avoir ouvert un livre de Rachida Laakrouchi, l'avoir croisée en salon du livre, forcément, je vous déconseille de payer 55 euros !... préférez la lecture...


Colette Brogniart est récemment venue lire des textes (j'espère qu'elle a été payée !...)
Depuis ces infos... un peu plus de livres en rayon... et même Paul Auster !

Commentaires plus ou moins littéraires


Votre commentaire Montcuquois

- le 29 aout 2014 à 11 : 48
par Alain : Je n'ai jamais lui Rachida Laakrouchi... et je n'ai jamais lu Stéphane Ternoise !

- le 12 aout 2013 à 15 : 21
par Corinne : Est-ce vraiment une médiathèque, avec des CDs ?

- le 09 juillet 2013 à 16 : 53
par Thierry : est-ce qu'il y a encore un ateliers d'écriture à Montcuq ?

Les livres sur Montcuq.



6 juin 2014 : Surprenant... Me donnerez-vous un droit de réponse ? Existez-vous ?...

Seulement quelques livres disponibles !... mais non vu dans leur dépêche... c'est votre lieu d'information ?

Le site est ouvert... Existez-vous ?... C'est la première fois qu'on doute de mon existence !...

L'intérêt de ces messages me semble très limité... si c'est ça un "droit de réponse"... pourquoi pas... Deux messages de la même adresse IP... Une demande de "droit de réponse" peut-être dix ans plus tard, c'est "un peu" folklorique... Oui, bien dix ans, car depuis mes échanges avec Jean-Claude Bessou je n'ai plus été invité au salon du livre de Castelnau-Montratier... (coïncidence sûrement !) J'avais ouvert des livres ce jour-là et subis des lectures... Comme celui d'un livre sur une visite à Oradour-sur-Glane d'un auteur dont j'ai oublié le nom... j'avais alors écrit un article...

Bonjour,
Je viens de cliquer sur le site où vous me répondez, Je n'y vois pas la publication de mon message mais uniquement vos commentaires sur des phrases tirées d'un tout.
Comme vous m'écrivez que mon message a intéressé les internautes, je suppose qu'il est publié quelque part. Mais peut-être que je n'ai pas regardé la bonne page ? Merci de me donner le lien de la page où apparaissent mon message et les réactions.
Rachida Laakrouchi
2014 06 09 - 13:51

Bonjour,
Je viens de lire votre critique de mon intervention il y a de nombreuses années à la médiathèque de Montcuq. Avez-vous demandé à Colette Brogniart ce qu'elle a pensé de son intervention ? Avez-vous lu mes livres ? Si vraiment vous êtes honnête, me donnerez-vous un droit de réponse ? Existez-vous ? Tant de questions...
Bien à vous
Rachida 2014 06 06 - 18:46


Vous en conclurez surement que je ne devrais pas perdre du temps à lire de tels messages et accorder un droit de réponse à une personne qui a la prétention d'écrire "Dans la mesure où sur internet tous les articles non supprimés sont toujours lus, le droit de réponse est permanent également." Ce qui peut au mieux faire sourire.
Même Monsieur Malvy Martin n'oserait sûrement pas exiger un tel droit sur mes critiques...

Quant à la petite pique sur "Ecrivain auto proclamé"... car contrairement à ce que l'on pourrait d'abord penser, madame Rachida LAAKROUCHI semble connaître mon identité ! Même si elle n'a sûrement jamais ouvert un de mes livres... sinon elle en aurait causé ?... ce qui n'est pas mon cas, comme déjà signalé... Quelques phrases lues et on ferme...
Oui madame, je n'ai pas eu besoin, en 1991, d'un éditeur pour me croire écrivain !... Et depuis deux décennies je travaille... J'essaye de progresser un peu à chaque livre... Etre traduit en anglais, allemand et espagnol me semble plus important que la signature d'un contrat avec un éditeur qui vivrait de ma plume et de subventions... La manière dont vous définissez votre éditeur est même presque drôle... Il sert à quoi, cet éditeur ? A vous permettre de vous croire écrivain ?... La profession libérale auteur-éditeur vous dérange ? Autoproclamé ! Tant pis pour vous...
Quant aux "ateliers d'écriture", je me suis exprimé sur le sujet dans "Comment devenir écrivain ? Etre écrivain ! " qui est justement l'une de mes meilleures ventes (infos)... Philippe Djian avait également bien résumé... ça peut permettre d'écrire des livres qui encombreront les librairies et bibliothèques mais pas de devenir écrivain... (lisez Philippe Djian si mon essai vous semble inacceptable car non publié par un vénérable "éditeur traditionnel")

Ensuite, votre on a le droit de ne pas m'aimer... Vous décalez la critique... surement pour le côté victimisation ou ne pas répondre sur les points essentiels... mais je ne vous connais pas... J'ai écrit sur votre activité en atelier d'écriture, en l'étayant de ce que j'avais lu de vos livres... J'ai écrit sur ce que je connaissais de vous, sans en déborder.

Je vous ai offert un droit de réponse dix ans plus tard... Voilà le résultat :

Bonjour,
Deux messages de la même adresse IP, normal puisque c'est moi qui vous écrit de mon ordinateur et que pour le moment, il n'y a que vous et moi. « droit de réponse folklorique 10 ans après dites-vous ». A l'époque, la Médiathèque m'avait parlé de votre article et j'ai répondu : on a le droit de ne pas m'aimer. Je n'y ai plus pensé. Il y a 15 jour, une personne cherchait des infos sur moi et a trouvé votre critique, m'en a envoyé le lien et je l'ai lu. Dans la mesure où sur internet tous les articles non supprimés sont toujours lus, le droit de réponse est permanent également.
Votre critique quant à mes ateliers : 2 heures hébdomadaires pendant un trimestre, le calcul est rapide quant au prix de l'heure. Mais audà de la somme demandée, le ou la nouvel-le arrivant-e ne paie jamais avant d'avoir participé à deux ateliers. Tout le monde est toujours resté. Vous seriez venu, vous n'auriez pas payé et vous auriez des bases objectives de critiques.
Ecrivain auto proclamé : vous insultez le travail de mon éditrice, qui a choisi mes livres parmi d'autres, qui a pris des risques financiers, qui ne bénéficie pas des relais médias nationaux et malgré cela, elle arrive à me payer des droits d'auteurs.
Les ateliers d'écriture sont des lieux de partage comme il existe des atelier théâtre et des ateliers musicaux ou de danse. Les ateliers d'écriture rassemblent des gents qui aiment imaginer le monde avec des mots. 1ère ambition : sortir heureux d'un atelier !
Colette Brogniart : J'ai invité Colette à venir présenter ses livres, pour l'aider à les promouvoir et les signer et donc les vendre, comme je l'ai fait pendant des années avec d'autres auteur-e-s qui étaient sous statut associatif. Demandez à Colette Brogniart ce qu'elle en a pensé et publiez sa réponse.
Enfin, à la fin de l'année scolaire, j'ai préféré arrêter et j'ai demandé à Céline Dayan de me remplacer, je l'ai présentée au groupe. Qu'en est-il aujourd'hui ? Je ne sais pas. Je n'habite plus par là-bas.
Voilà pour ce qui est de mon droit de réponse. Quant à votre existence, je pensais à celle du site contenant votre critique, je n'ai pas réussi à trouver les commentaires de vos iternautes. Mais je ne suis pas une as du web.
Cordialement
Rachida LAAKROUCHI


IP 176.189.--.-- du 2014 : 06 : 11 à 12 h 58


-A lire également : Ecole Maternelle Montcuq Ecole primaire College
noncarrierebouloc3


toutes les photos du site.

sur le forum : Le Rire Jaune se moque de Montcuq... réponse locale
LIRE MONTCUQ NEWS