Montcuq Info - Trouver en 1 clic - documentation opinions créations...
Montcuq en Quercy livres
Village
Canton
Quercy
Les livres
Contact

Salon du livre
document canton de montcuq

Présentation : Accéder

140 photos de Ternoise. Et des opinions...

la petite Maurytanie selon Ternoise, et non Dire Lot de Pascal Serre

Hé oui, les clans ont la vie dure

la petite Maurytanie

Dire Lot est un mensuel lotois. Pascal Serre, directeur de la publication, titre son éditorial, en février 2004, « les clans ont la vie dure ». Il y dénonce « le fameux clientélisme dont, à l’époque, personne ne s’est plaint et, sur lequel, aujourd’hui se vautrent toutes les excuses des retards constatés. »
Gérard Miquel était annoncé successeur probable de Jean Milhau, une manière de tourner la page PRG, Parti Radical de Gauche, dont les origines sont détaillées plus loin : 1958-1967, avec « l’implantation de Maurice Faure » : « ce que l’on a nommé le faurisme, établi sur les faiblesses géographiques et démographiques du Lot, constitué par un clientélisme qui faisait dire que ‘tous ont mangé dans la main du César républicain.’ »

Quelques mois plus tard, Gérard Miquel s’est lové dans le moule de ses prédécesseurs, ajoutant même une dose de populisme avec « une large consultation » sur l’avenir du Lot (surtout une manière de se faire connaître des lotois !... la forme rappelle la consultation d’Edouard Balladur au temps de ses rêves élyséens), et Dire Lot titre, sans état d’âme apparent, en novembre 2005 : « Daniel Maury, l’enfant du pays »... quasi publi-reportage où le président du PRG lotois intronise naturellement Maurice Faure quand on lui demande son « homme célèbre », le propulsant ainsi à la même hauteur que Marie Curie sa « femme célèbre. » Le petit jeu de « la vie en questions » permet de cerner le notable : Thierry Ardisson « tout le monde en parle » en émission préférée, Alain Delon comme acteur, Brigitte Bardot actrice... La question de l’écrivain préféré brille uniquement par son absence.
Aucun commentaire quand il assène « les valeurs démocratiques, laïques et républicaines du radicalisme me vont comme un gant »... sûrement un gant de boxe pour massacrer toute velléité d’insoumission au pays du clientélisme (Robert Hersant et Bernard Tapie sont entrés en politique via ce parti...).
Doit-on en conclure que Dire Lot misait sur Gérard Miquel... et soutiendra « loyalement » la majorité unanimité départementale PS-PRG et divers ralliés.
Je suis arrivé dans le canton en 1995... naturellement le notaire avait évité de m’informer qu’un projet de ligne à très haute tension passait à cinq cents mètres de là.
Une décennie et les réseaux sont disséqués !
« On ne peut rien y changer, ici c’est comme ça... »
La politique des clans est discrète, sans fuite dans les médias...

Un seul quotidien dans le département : La Dépêche Du Midi de Jean-Michel Baylet (aussi président de ce PRG) ; un trimestriel distribué gratuitement sur le canton : Le Petit Canard... président d’honneur Daniel Maury, financé par la communauté de communes (présidée par le même), le Crédit Agricole (le président du Conseil d’Administration local, est un maire du canton, un soutien du même), la Banque Populaire (un membre du Conseil d'administration de la Banque Fédérale des Banques Populaires est aussi vice-président délégué de la Banque Populaire Occitane, après avoir été le Président de la Banque Populaire du Quercy et de l'Agenais... un maire du canton, appelant à voter pour le même), la Saur (service de l’eau implanté à Montcuq, contrats avec de nombreuses municipalités).

Ainsi Montcuq est un charmant, pittoresque petit village du Lot, popularisé par la télévision... où tout est pour le mieux dans le clan des Maury... Peut-être même qu’aucune pression n’est nécessaire sur la Banque Populaire, le Crédit Agricole et la Saur, les directions souhaitent souvent plaire aux « hommes forts » !

Le mieux est de s’y faire une petite place. Conseil ! La noble posture en France consiste à dénoncer le comportement des hommes politiques de droite au pouvoir. Mais c’est au niveau local que la démocratie se décompose, quand des élus utilisent l’étiquette « de gauche » pour mener leur petite carrière, ni de gauche ni de droite, simplement une rente de situation, une imposture.
Les petits avantages (comme une subvention à son association, une invitation à un vernissage, un passe-droit...) retiennent bien des langues. Mais aussi la certitude de ne pas intéresser au-delà du canton, finalement, avec ces dérives si fréquentes. Les bouffonneries cantonales intéressent moins que leurs compagnes nationales.

Pouvoir vivre sans subvention, sans médaille ni portrait dithyrambique dans la dépêche du midi, sans côtoyer les petits pantins, permet une liberté de parole accentuée par la possession du site montcuq.info.
Pourvoir s’exprimer publiquement est rare mais pas impossible. Michel Onfray, un dimanche sur France-Inter balance « Agir là où l’on est en faisant les choses auxquelles on croit (...) Vivre en province, travailler en province, faire des expositions à Argentan, petite ville de sous-préfecture où j’habite, sans budget, sans l’aide des politiques locaux qui sont des nuls. »
Quelques jours plus tôt, sur la même antenne, Renaud Donnedieu de Vabres, ministre de la culture se posait en garant : « Il faut reconnaître que dans la France actuelle, les artistes ont une liberté d’expression un peu supérieure à celle du citoyen moyen. »

Qui dira STOP ? Est-ce qu’un jour l’un des soutiens osera le défier politiquement ? Ou ils attendront tranquillement pour prendre la place, profiter de ses avantages ? Le canton est condamné ? Combien d’années encore subirons-nous le décalage entre cette vieille politique et l’évolution du monde ? L’UMP et l’UDF sont nos seuls espoirs ? Ainsi progresse l’abstention.


__________________________
2006 : Premières élections en Mauritanie, depuis le putsch militaire qui a brisé la dictature au pouvoir durant deux décennies.



CE TEXTE DE Référence a été publié en janvier 2007 dans GLOBAL 2006 (catalogue éditeur et ventes )

la télévision Montcuq.tv
a lire aussi : Jérôme Garcin et Le Nouvel Observateur en général.



Votre commentaire Montcuquois



pechnadal


toutes les photos du site.

Le 1er Salon du Livre de la commune.

Les premiers mots officiels.
Vous abonner à la chaîne MONTCUQ INFO (et TV) de TERNOISE :